Toscanità

Toscanità représente l’excellence d’un territoire où un passé riche en tradition s’unit à l’innovation et à la recherche de la qualité. La terre généreuse qui a donné son nom à Toscanità n’est pas seulement le berceau de la culture et de l’art, elle a su également tirer profit des produits alimentaires qui la caractérisent, en les travaillant avec un savoir-faire traditionnel jusqu’à les rendre extraordinaires, comme dans le cas des pâtes. Les parfums et les saveurs qu’elles nous offrent sont un témoignage de la passion avec laquelle elles sont produites, en partant de la recherche d’une qualité naturelle allant au-delà de l’apparence, pour arriver à la substance véritable.

Toscanità est tout cela : une entreprise moderne qui a su reprendre les qualités d’un passé illustre, pour les conjuguer au présent (un présent excellent) dans les temps et dans les façons de faire. Et cela, non pas par hasard ou de manière improvisée, mais grâce à une transmission progressive de savoirs et de compétences.

Dans les années de l’après-guerre, il était habituel pour les ménagères italiennes de confectionner à la main les pâtes, qui arrivaient sur la table familiale, fumantes et parfumées. À partir des années 60 cependant, le changement de la société amena à un changement dans les habitudes alimentaires et on commença à acheter des aliments transformés déjà prêts. C’est justement dans cette période que naquit en Val di Chiana, près de Sienne, un petit atelier où, en exploitant l’expérience et les secrets de la cuisine familiale, on produisait du pain et des pâtes fraîches, en particulier des tortellis et des « pici », qui sont des pâtes typiques de la zone. Des pâtes anciennes, liées à une tradition qui, de culinaire devint également culturelle : les tortellis, sous le nom de raviolis, peuvent même rappeler le Décaméron de Boccace qui, dans une nouvelle, parle du pays de Bengodi où « demeurent des gens qui ne sont occupés qu’à faire des macaronis et raviolis » ; ou un sonnet d’Antonio Pucci, qui parle de femmes qui « vendent des œufs avec du fromage / pour faire des timbales de légumes et des tartes / et des raviolis et d’autres mets similaires ». Dans le cas des « Pici », il semblerait même que leur origine remonte aux Étrusques et qu’ils soient représentés dans la fresque de la tombe des Léopards à Tarquinia. 
Le petit atelier produisait de très bonnes pâtes fraîches, vraiment semblables à celles faites autrefois à la maison. C’est ainsi que l’activité prit son envol et, les années passant, elle continua à se développer avant de se transférer à Monteriggioni avec la marque Belverde en 1979. Le temps passant, la structure de l’entreprise aussi changea, comme il arrive souvent, de façon presque naturelle et la famille Bigazzi, connue et appréciée dans le secteur alimentaire depuis cinquante ans, prit en main les rênes de l’entreprise. La nouvelle gestion, loin d’oublier la passion avec laquelle l’activité avait été lancée dans les années 60, se l’appropria et renouvela le défi. L’entreprise fut transférée dans la localité Il Casone, toujours à Monteriggioni, où elle développa l’Arte Pasta Senese, en organisant un établissement d’environ 3000 m2 pour continuer à améliorer la qualité de la production en se donnant de nouveaux objectifs, concrets et ambitieux. C’est alors que fut créée Toscanità, une marque qui veut exprimer toute la fierté de représenter une zone d’excellence et ses produits. En particulier les pâtes, déclinées sous de nombreuses formes, toutes capables, grâce à leur saveur, leur valeur naturelle et leur qualité, de nous offrir l’essence de cette terre unique.